Le programme annuel est organisé en six sessions de deux jours, qui forment un véritable parcours, au cours du quel les étudiants expérimentent le questionnement, le débat et la prise de décision en groupe.

Session 1 : intégration


Une session d’intégration pour rencontrer la promotion : découvrir le programme et se re-découvrir en 1er jour, échanger autour de la citoyenneté le deuxième et s'immerger dans l'innovation grenobloise en troisième jour.
 
Une session exceptionnelle, où les étudiants auront la chance d’échanger avec des grands témoins de haut niveau, d’expérimenter l’intelligence collective lors d’un World Café, de visiter les hauts-lieux de l’innovation grenobloise et de vivre un moment convivial le temps d’une soirée.

Session 2 : qui gouverne l'innovation ?


L’innovation scientifique et technologique associe une multitude d’acteurs de la recherche, de l’industrie, des pouvoirs publics et de la société civile, notamment les utilisateurs et les usages qu’ils inventent. Financement, fixation des objectifs, définition du cadre réglementaire, anticipation des retombées économiques, sociales ou territoriales… Comment ces parties prenantes gouvernent-elles l’innovation, avec quelles organisations, règles, formes de coordination ? À quelles échelles (globale, internationale, nationale, locale) les innovations peuvent-elles et doivent-elles être gouvernées ?

Les étudiants travailleront sur la question centrale de la gouvernance, à partir d'exemples ancrés dans les enjeux du territoire. 

Session 3 : valeur(s) des connaissances


Qu’est-ce qui fait la valeur des connaissances produites par les sciences ? A qui appartiennent ces connaissances et qui peut y avoir accès ?

Cette session sera l’occasion d’explorer la notion de bien commun en science et les débats autour des formes de circulation et d’appropriation des connaissances scientifiques et technologiques. Il s’agira également d’interroger l’articulation entre science fondamentale et science appliquée et de débattre de leurs valeurs respectives.

Lors de cette session, les étudiants commenceront également à se pencher sur les éventuels coûts (environnementaux, financiers, sociaux, humains) des avancées scientifiques et technologiques ainsi que sur les solutions collectives pour y remédier.

Session 4 : engagements et expertises


Les sciences et technologies font intervenir plusieurs formes d’expertise. Au-delà de l’expertise du scientifique spécialiste de son domaine, quelles formes d’expertise émanent-elles de la société civile et d’acteurs socioéconomiques ?

Les expertises citoyennes interviennent-elles dans les prises de décision sur des sujets scientifiques ? Et quelles prises de responsabilité et quels engagements peut-on attendre des chercheurs dans leurs interactions avec différentes composantes de la société (media, parlementaires, entreprises, associations, etc) ?

Session 5 : au cœur de la controverse
 

Le progrès scientifique et technique reste une notion contestée, voire polémique. Scientifiques, acteurs politiques, industriels, associations, citoyens, médias, débattent de ses retombées. Ces débats mêlent souvent des questions scientifiques, économiques, sociales, juridiques ou morales.

Dans cette session, les étudiants se plongeront dans une controverse sur les sciences et technologies qu’ils auront choisie au préalable. Ils exploreront la multiplicité des points de vue, les intérêts, jeux d’acteurs et logiques argumentatives, enfin la formation des opinions publiques, notamment le rôle des médias.

Session 6 : délibérer et appliquer


C’est le moment d’appliquer tous les outils acquis aux cours de cette aventure. Comment ? A travers la délibération sur un sujet sélectionné par les étudiants.

Après ça, vient l’heure du bilan : Comment je ressors de ce parcours de réflexions et de partages ? Quel va être mon engagement personnel à la suite de ce cursus ? Comment améliorer l’expérience des promotions suivantes ?